artiweb

Quels sont les sites éligibles à Google actualités ?

La communication est primordiale pour les entités et les particuliers voulant promouvoir leurs activités et obtenir de la visibilité. Des plateformes spécialisées dans la promotion des toiles par l’optimisation et la diffusion d’information œuvrent actuellement partout dans le monde. Google Actualités est le plus populaire de tous avec plus d’un milliard d’utilisateurs venant de tous les recoins du globe. Mais quelle est réellement cette technologie du web, comment catégorise-t-elle les toiles, quels types de pages web y sont éligibles et quelle structure un article doit-il avoir pour pouvoir y être soumis ?   

Connaitre ce qu’est réellement Google Actualités

Cette technologie est classée parmi les moteurs de recherche du géant du web google qui s’en remet au « bot » pour les recherches. Elle catégorise les textes possédant les indices d’éligibilité en plus de les indexer depuis sa création en avril 2002. En outre, c’est un système autonome qui regroupe une multitude de nouvelles du web. En principe, le contenu des articles à soumettre doit concerner les nouvelles et les actualités. La qualité des écrits est aussi indispensable pour les textes à promouvoir. Effectivement, des pénalisations pouvant aller jusqu’à la suppression du site fautif, du répertoire du moteur de recherche, peuvent être appliquées. Afin d’échapper à ces sanctions, il faut entre autres éviter tout type d’usurpation comme les liens masqués, l’utilisation du « cloacking », etc. De plus, le stuffing et l’ajout de lien dirigeant les internautes vers des toiles perfides doivent également être bannis du contenu des articles. Les textes doivent être rédigés avec l’intention de toucher directement les lecteurs, mais pas les moteurs de recherches. Avec plus de 55 000 sources indexées, ce dispositif possède une structure unique lui permettant de placer ensemble les articles de même thématique tel le domaine du high-tech, du sport, de la culture, de la science, etc. La toile strategieseo.fr dispose davantage d’informations concernant cette classification en cas de besoin.       

Mode de catégorisation des toiles

Il faut savoir que ce sont des machines qui classifient les sites et les textes soumis au système de Google Actualité. Ainsi, il est possible d’ajouter des intitulés diffusant une idée ou un thème précis qui renvoient à une catégorie de nouvelles. En effet, c’est une manière d’obtenir un index du système autonome de catégorisation. Entre autres, il doit y avoir une rubrique pour donner la possibilité au moteur de recherche de placer l’article en question avec les URL traitant les mêmes sujets. Un site traitant le thème de la santé doit par exemple posséder le mot « sante » dans son URL pour faciliter la tâche à l’algorithme de classification. La source du contenu doit également faire partie de l’URL en question pour accroître la visibilité de l’article dans un premier temps, et celui du site originaire ensuite. Le texte peut entre autres provenir d’un blog, d’un communiqué de presse, d’une satire, etc.     

Le type de contenu web éligible

Il est évident que l’actualité est l’élément principal du contenu d’un article à intégrer à Google News, sans quoi le référencement à la rédaction sera vain. Effectivement, les textes présents sur cette plateforme concernent les actualités chaudes, c’est-à-dire, les nouvelles qui viennent d’apparaitre et qui font partie des sujets de discussion les plus populaires du moment. Le dynamisme au traitement d’informations est donc primordial pour obtenir un contenu unique, au parfum des sujets chauds, intéressant l’opinion publique. Néanmoins, la qualité ne doit pas en être négligée pour autant étant donné la réactivité est indispensable pour rédiger ce type de contenu. Il faut que le texte proposé par le site en question soit fluide et clair à la lecture. Un bon niveau de maitrise du français rajouter à de l’inspiration permet d’ailleurs de produire des contenus originaux sortant des textes bateaux. L’expérience utilisateur et l’authenticité des articles proposés par les toiles sont donc les principales exigences de Google pour agréger ou non un site à son répertoire.   

Promouvoir un site par la structure des contenus textuels

La structure de l’article à proposer au support de Google News jouera un grand rôle dans l’éligibilité de ce dernier. L’URL de chaque page ainsi que leur contenu doivent être différents à défaut de quoi le système refusera le texte. La plateforme détecte automatiquement les duplications d’URL et recale les articles comprenant ces derniers. Certains rédacteurs négligent l’utilité de la balise « meta keywords » en raison de son inutilité d’après ces derniers. Or, Google News l’utilise pour mieux agréger et classer les informations recueillies. Il en est de même pour la balise « standout » puisqu’elle permet de placer au-dessus du lot, les articles de qualité supérieure. L’intégration de l’index robots.txt dans le contenu d’un site web permet aussi de diffuser ou de bloquer la diffusion de ce dernier sur la plateforme dédiée aux nouvelles. Le dispositif qui assure cette tâche est propre au géant du web : Googlebot-News. Bref, c’est un système des plus sophistiqués et complet avec ses propres technologies innovatrices. Le nombre d’utilisateurs augmente chaque jour et les besoins de satisfaction s’accroissent avec, ce qui pousse cette entité à toujours chercher à s’améliorer.     

 

 

Quitter la version mobile